La Fédération du Bâtiment de Loire-Atlantique est une organisation professionnelle qui a pour but de représenter et défendre les entreprises de bâtiment
auprès des pouvoirs publics, des décideurs économiques et des autres acteurs de la construction.

Membre de la Fédération Française du Bâtiment

Le Bâtiment, une richesse pour la France

espace adhérent

espace adhérent

Email utilisateur :

Mot de passe

Mémoriser ses identifiants

OK

Vous êtes ici > > >

OK

Actualité

Covid 19 - La FFB au côté des chefs d'entreprise de la profession

Le  25 avril 2020

Dans le cadre de la crise actuelle liée au Coronavirus, la FFB a activé des cellules de crise qui travaillent sur les réponses concrètes aux situations pratiques vécues par les chefs d’entreprise.

AIDE DE LA CARSAT AUX ÉQUIPEMENTS D’HYGIÈNE SUR LES CHANTIERS

Le  22 avril 2020

Pour améliorer l’hygiène sur les chantiers du Bâtiment, l'Assurance Maladie – Risques professionnels propose aux entreprises de moins de 50 salariés l’aide Bâtir +.

Objectif : vous aider à financer l’achat d’équipements visant à l’amélioration de l’hygiène sur le chantier et au confort de vos salariés.

Une nouvelle aide de la CARSAT aux PME pour les équipements face au COVID 19 devrait  sortir très prochainement et nous vous tiendrons informés.   

Une aide exceptionnelle enfin accordée aux travailleurs indépendants

Le  10 avril 2020

Une aide exceptionnelle enfin accordée aux travailleurs indépendants

Lors de l’Assemblée générale du CPSTI (Conseil de la Protection Sociale des Travailleurs Indépendants) de ce jour, une aide exceptionnelle a été officiellement actée. Elle est limitée à 1 250 euros nets d’impôt et de cotisations sociales. Elle sera octroyée automatiquement en avril à l’ensemble des cotisants au RCI (Retraite Complémentaire des Indépendants), dans la limite des cotisations versées en 2018 par le bénéficiaire.

Le paiement de cette somme sera uniquement conditionné au fait d’être en activité au 15 mars 2020 et immatriculé avant le 1er janvier 2019. Elle sera prochainement versée par le CPSTI sans que les indépendants concernés n’aient la moindre démarche à accomplir.

Cette aide demandée par la CPME, qui sera cumulable avec le Fonds de Solidarité mis en place par le gouvernement, a été fortement soutenue par la FFB. Ses représentants, et notamment Valérie COPIN, Vice-Présidente du CPSTI, Pierre TOUNTEVICH, Président de la Commission des Finances du CPSTI, ainsi que Guy BEYEL et Alexandre BATAILLE, ont notamment insisté pour que l’aide bénéficie automatiquement et dès la mi-avril aux travailleurs indépendants.

Pour Jacques CHANUT, président de la FFB, « dans une période de grande incertitude pour nombre d’artisans qui ne bénéficient d’aucun dispositif de maintien de leur revenu, cette aide est un véritable ballon d’oxygène. Nous nous félicitons que les Pouvoirs Publics aient validé les propositions que nous avons formulées. »

Boîte à outils OPPBTP : tous les documents à télécharger

Le  03 avril 2020

L’OPPBTP met également en ligne sur son site preventionbtp.fr plusieurs affiches, fiches pratiques et tutoriels de formation pour aider les entreprises à diffuser et mettre en œuvre les messages de prévention spécifiques.

Une version mise à jour du plan de continuité des activités (PCA) a également été mise en ligne. Ce dernier, à ne pas confondre avec le Guide de préconisations, a été spécialement élaboré pour les PME, TPE et entreprises artisanales. Le PCA vous guide, sous forme de check-list, pour : le maintien de vos activités essentielles de gestion, la continuité des chantiers urgents ou de dépannages, l’anticipation d’un arrêt de vos chantiers, la reprise de votre activité, etc

https://www.preventionbtp.fr/Actualites/Toutes-les-actualites/Sante/Covid-19-un-guide-de-preconisations-pour-assurer-la-securite-sanitaire-sur-les-chantiers-du-BTP

Covid 19 - Guide de préconisations de sécurité sanitaire pour la continuité des chantiers

Le  02 avril 2020

Ce document liste les mesures urgentes et spécifiques à mettre en œuvre pour assurer les conditions sanitaires nécessaires aux personnels du BTP appelés à travailler en bureaux, ateliers, dépôts ou chantiers et autres lieux, en complément de toute mesure sanitaire édictée par les pouvoirs publics, qui ont approuvé ces mesures spécifiques.

 

Télécharger le guide de l'OPPBTP (pdf - 1,33 Mo)

DOSSIER SPÉCIAL COVID-19

Le  02 avril 2020

De nouvelles informations sont  à votre disposition dans votre espace adhérent  FFB LOIRE ATLANTIQUE Rubrique "vous informer" "dossiers d'actualités"

 

Vous n'êtes pas adhérent ? Contactez Jean-Gabriel Chedemois au 06 47 24 92 91

 

Covid 19 - Prêts de trésorerie garantis par l'Etat

Le  30 mars 2020

Le Président de la République a annoncé le 16 mars un dispositif de garantie de l’Etat de 300 milliards d’euros pour des prêts accordés par les banques afin de répondre aux besoins de trésorerie des entreprises impactées par la crise du coronavirus.

Le prêt garanti par l’Etat est un prêt de trésorerie d’un an. Il comportera un différé d’amortissement sur cette durée. L’entreprise pourra décider, à l’issue de la première année, d’amortir le prêt sur une durée de 1, 2, 3, 4 ou 5 années supplémentaires.

Ce prêt de trésorerie pourra couvrir jusqu’à trois mois de chiffre d’affaires. Le prêt bénéficie d’une garantie de l’Etat à hauteur de 70 à 90%, selon la taille de l’entreprise. Les banques conservent ainsi une part du risque associé.

Ce prêt s’adresse à toutes les activités économiques - sociétés, commerçants, artisans, exploitants agricoles, professions libérales, micro-entrepreneurs, associations et fondations – ayant une activité économique, hormis quelques exclusions dans le secteur financier et les sociétés civiles immobilières.

Dans des conditions de rapidité exceptionnelle, les banques se sont mises en situation de préparer les réseaux bancaires et les conseillers à pouvoir commercialiser le prêt garanti par l’État dès le 25 mars. La démarche à effectuer par une entreprise intéressée est de se rapprocher de sa banque. Celle-ci examinera la demande de l’entreprise.

Il suffit donc de contacter le conseiller bancaire de sa banque pour demander le bénéfice d’un prêt de trésorerie garanti par l’État.

 
 Pour les entreprises employant moins de 5 000 salariés et réalisant un chiffre d’affaires inférieur à 1,5 milliard d’euros en France :
  • L’entreprise se rapproche d’un partenaire bancaire pour faire une demande de prêt (est possible de faire une demande regroupant plusieurs prêts. Le montant cumulé de ces prêts ne doit pas dépasser 25% du chiffre d’affaires ou 2 ans de masse salariale pour les entre- prises en création ou innovantes).

  • Après examen de la situation de l’entreprise (critères d’éligibilité notamment), la banque donne un pré-accord pour un prêt

  • L’entreprise se connecte sur la plateforme https://attestation-pge.bpifrance.fr pour obtenir un identifiant unique qu’elle communique à sa banque. L’entreprise fournit à cet effet son SIREN, le montant du prêt et le nom de l’agence bancaire. Pendant le premier mois du dispositif, l’entreprise ne pourra obtenir qu’un seul numéro unique, elle ne le demande donc qu’après avoir obtenu un pré-accord de la banque.

  • Sur confirmation du numéro unique par Bpifrance, la banque accorde le prêt

   

Pour les entreprises employant au moins 5 000 salariés ou réalisant un chiffre d’affaires supérieur à 1,5 milliard d’euros en France :

  • L’entreprise se rapproche de ses partenaires bancaires pour faire une demande de prêt, et obtient leur pré-accord

  • L’entreprise transmet sa demande à l’adresse : garantie.etat.grandesentreprises@bpifrance.fr

  • Le dossier est instruit dès réception pour l’Etat par la Direction générale du Trésor appuyée par Bpifrance Financement SA

  • La garantie de l’Etat est accordée par arrêté individuel du ministre de l’Economie et des Finances

  • Les banques peuvent alors octroyer le prêt à l’entreprise

Covid 19 - La continuité de l'activité du secteur

Le  21 mars 2020

Le gouvernement et la FFB se sont accordés sur plusieurs principes permettant de renforcer, dans les tout prochains jours, la continuité de l’activité du secteur et la poursuite des chantiers, ceci afin de :

  • donner la possibilité aux entrepreneurs et artisans qui  VEULENT travailler de le faire sur la base d’un protocole protégeant les salariés et la responsabilité du chef d’entreprise grâce à un référentiel de pratiques de prévention. Ces recommandations, qui doivent être validées par le ministère des Solidarités et de la Santé et le ministère du Travail, sont en cours de finalisation ;

  • sécuriser juridiquement (recommandations de l’Etat aux donneurs d’ordre publics et privés, ainsi qu’à leurs mandataires de ne pas appliquer de sanctions) et financièrement (prise en compte du chômage partiel) ceux qui ne peuvent pas travailler du fait d’un risque d’exposition trop fort de leurs salariés, des difficultés liées à leurs fournisseurs ou des refus de leur client.

First 1 2 3 Last